Le blog

Règles de computation des délais en cas de reconnaissance du caractère professionnel d'un ...

Publié le : 20/03/2020 20 mars mars 03 2020

Les règles légales de computation des délais ne sont pas applicables au délai minimum de 10 jours francs devant s'écouler entre la réception de l'information envoyée par la caisse et sa décision. 

Le 5 mai 2014, une caisse d'assurance maladie reconnait le caractère professionnel de l'accident d'un salarié. L'employeur conteste l'opposabilité de cette décision devant une juridiction de sécurité sociale en raison de la communication tardive de son droit de consultation du dossier avant la décision de la caisse, dont la lettre d'information a été reçue le 23 avril 2014.
Le 21 novembre 2018, la cour d'appel d'Aix-en-provence accueille la demande de l'employeur et lui déclare inopposable la décision de reconnaissance du caractère professionnel de l'accident.En application des règles légales de computation des délais des article 641 et 642 du code de procédure civile, le délai de 10 jours minimum devant intervenir entre l'information de l'employeur et la décision serait intervenu le 5 mai 2014 à mi-nuit. Or, les juges du fond décident que la caisse ayant pris sa décision le 5 mai 2014, elle n'a pas respecté ce délai et a rendu sa décision inopposable à l'employeur.Le salarié forme pourvoi.
Le 13 février 2020, la Cour de cassation casse l'arrêt au visa des articles R. 441-14, alinéa 3, du code de la sécurité sociale, dans sa rédaction résultant du décret n° 2009-938 du 29 juillet 2009 et 642 du code de procédure civile. Elle arrête que les règles de computation des délais de l'article 642 du code de procédure civile ne sont pas applicables au délai minimum de 10 jours francs devant s'écouler entre la réception de l'information envoyée par la caisse et sa décision. Par conséquent, la cour d'appel qui a appliqué les délais de computation de procédure civile aux délais de l'article R. 441-14 du code de la santé publique a violé les textes visés.

- Cour de cassation, 2ème chambre civile, 13 février 2020 (pourvoi n° 19-11.253 - ECLI:FR:CCAS:2020:CO00209), Caisse primaire centrale d’assurance maladie (CPAM) des Bouches du Rhône c/ société Collectes valorisation énergie déchets (Coved) - cassation sans renvoi de cour d'appel d'Aix-en-provence, 21 novembre 2018 - https://www.courdecassation.fr/jurisp...
- Code de procédure civile, article 641 - https://www.legifrance.gouv.fr/affich...
- Code de procédure civile, article 642 - https://www.legifrance.gouv.fr/affich...=
- Code de la sécurité sociale, article R. 441-14 (applicable en l'espèce) - https://www.legifrance.gouv.fr/affich...

Historique

<< < ... 31 32 33 34 35 36 37 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.