Le blog

Sites naturels et culturels patrimoniaux : adoption au Sénat

Publié le : 22/11/2019 22 novembre Nov. 2019
La proposition de loi portant diverses mesures tendant à réguler l’hyper-fréquentation dans les sites naturels et culturels patrimoniaux a été adoptée par les sénateurs en première lecture, avec modifications.

Le 19 juillet 2019, une proposition de loi portant diverses mesures tendant à réguler l’hyper-fréquentation dans les sites naturels et culturels patrimoniaux a été déposée au Sénat.
Ce texte a pour objet de compléter l’article L. 2212-2 du code général des collectivités territoriales (CGCT) en faisant de la protection de l’environnement et du caractère des sites une nouvelle composante de l’ordre public général, consacrant ainsi la notion d’ordre public écologique.
Une telle évolution du droit permettrait concrètement aux maires, dans le respect des principes garantis par le contrôle du juge administratif (articulation des polices spéciales et générale, principe de proportionnalité, notamment), d’édicter des réglementations relatives à l’accès et aux usages d’espaces et de sites naturels et/ou culturels fragiles méritant protection.
La proposition de loi complète l’article L. 2212-2 du code général des collectivités territoriales, d’une part en ajoutant à son premier alinéa la mention de la protection de l’environnement, d’autre part, en précisant dans un nouveau paragraphe (5°bis) le périmètre de l’extension de la police générale du maire.
Le texte a été adopté par le Sénat le 21 novembre 2019. Les sénateurs ont modifié le texte de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable pour :- prévoir que le pouvoir de police spéciale du maire réglementant l'accès aux espaces protégés s'exerce dans le cadre d'un projet de territoire en précisant que le décret en Conseil d’Etat prévoit les modalités de consultation des parties prenantes locales ;- interdire l’atterrissage d’aéronef à des fins de loisirs dans les zones de montagne.

- Proposition de loi, adoptée par le Sénat, en 1ère lecture, portant diverses mesures tendant à réguler "l’hyper-fréquentation" dans les sites naturels et culturels patrimoniaux, le 21 novembre 2019 - http://www.senat.fr/petite-loi-ameli/2019-2020/111.html
- Proposition de loi portant diverses mesures tendant à réguler "l’hyper-fréquentation" dans les sites naturels et culturels patrimoniaux, n° 689, de Jérôme Bignon et plusieurs de ses collègues, déposée le 19 juillet 2019 - Sénat, dossier législatif - http://www.senat.fr/dossier-legislatif/ppl18-689.html
- Code général des collectivités territoriales, article L. 2212-2 - https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI0000299...

Historique

<< < ... 18 19 20 21 22 23 24 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.