Le blog

Réforme de l'adoption : adoption au Sénat en nouvelle lecture

Publié le : 27/01/2022 27 janvier janv. 01 2022

La proposition de loi visant à réformer l’adoption a été adoptée par les sénateurs après passage en Commission mixte paritaire.Article mis à jour le 27 janvier 2021.
Le 30 juin 2020, une proposition de loi (n° 3161) visant à réformer l’adoption a été déposée à l'Assemblée nationale.
Le titre I de cette proposition de loi propose de faciliter et de sécuriser l’adoption conformément à l’intérêt supérieur de l’enfant.Elle propose de valoriser davantage l’adoption simple (article 1), de déconnecter l’adoption du statut matrimonial de l’adoptant pour autoriser l’adoption en cas de pacte civil de solidarité ou de concubinage, mettant ainsi fin à une différence de traitement face à l’adoption entre couples hétérosexuels et homosexuels mariés et couples hétérosexuels et homosexuels non mariés (article 2) et de favoriser l’adoption plénière des enfants de plus de 15 ans par les personnes qui les ont accueillis au titre de l’Aide sociale à l’enfance (article 4). Plusieurs dispositions permettent de renforcer la protection des enfants et de moderniser le processus d’adoption en prévoyant un écart d’âge maximum avec les adoptants (article 3), en sécurisant la période de placement en vue de l’adoption (article 5) et en empêchant l’adoption entre ascendant et descendant en ligne directe (article 6). Les articles 7 à 10 tendent à renforcer et à replacer au cœur du processus d’adoption les notions de consentement et d’agrément. L’article 11 prévoit de renforcer les droits des pupilles de l’Etat dont le projet de vie est un projet d’adoption et de sécuriser la période de mise en relation.
Le titre II vise à renforcer le statut de pupille de l’Etat et à améliorer le fonctionnement des conseils de famille.Il réaffirme le caractère protecteur du statut de pupille de l’Etat indépendamment du projet d’adoption éventuellement défini pour l’enfant (article 12).Il clarifie également les conditions d’admissions dans le statut (article 13), en réforme l’organisation et le fonctionnement (article 14) et renforce les droits des pupilles en prévoyant notamment un droit d’information de toute décision prise à son égard par le tuteur (article 15).
Enfin, le titre III vise à améliorer les autres dispositions relatives au statut de l’enfant. L’article 16 garantie ainsi un examen régulier du statut des enfants de moins de trois ans et l’article 17 reconnaît la tutelle départementale comme une exception.
Parcours législatif
Le texte a été adoptés par les députés le 4 décembre 2020 (T.A. n° 525), puis par les sénateurs le 20 octobre 2021 (T.A. n° 11), avec modifications.Après passage en Commission mixte paritaire (CMP), le texte a été adopté par l'Assemblée nationale le 18 janvier 2022 (T.A. n° 754), par 87 voix pour, 13 voix contre et 7 abstentions puis par le Sénat le 26 janvier 2022 (T.A. n° 0084).

Historique

<< < ... 10 11 12 13 14 15 16 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.