Le blog

Pas de déplacement d’embryons post-mortem à l’étranger

Publié le : 27/01/2020 27 janvier Janv. 2020
Statuant en urgence, le Conseil d’Etat rejette le recours contre le refus d’un centre hospitalier universitaire français de procéder au déplacement d’embryons vers l’Espagne, demandé par une veuve afin de réaliser une transplantation post-mortem.

Des époux ont fait procéder à la conservation dans un centre hospitalier universitaire (CHU) d’embryons conçus à partir de leurs gamètes. A la suite du décès de l'époux l'année suivante, l'épouse a demandé au CHU que ces embryons soient déplacés vers le centre de reproduction assistée de l’hôpital de Barcelone, Espagne, afin d’y réaliser son projet de grossesse.
L'établissement de santé ayant refusé d'accéder à sa demande, la requérante a saisi le juge du référé-liberté du tribunal administratif de Rennes, qui n'a pas fait droit à sa requête. Elle a alors saisi le Conseil d’Etat.
Dans une ordonnance rendue le 24 janvier 2020, le juge des référés du Conseil d’Etat rappelle que la loi française interdit de procéder, en cas de décès du mari, à une transplantation d’embryon au profit de sa veuve. Elle interdit également le déplacement vers l’étranger d’embryons conservés en France pour un usage qui méconnaîtrait les principes bioéthiques de la loi française.
Il précise, contrairement à ce que soutenait la requérante, que cette interdiction n'est pas contraire à l’article 8 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, qui garantit le droit au respect de la vie privée et familiale. Elle ne porte pas non plus atteinte au droit de propriété, en l’absence de droit patrimonial sur le corps humain.
Le juge des référés rejette enfin le grief tiré de l’atteinte excessive portée aux libertés dans la mesure où la requérante n’entretenait aucun lien avec l’Espagne, et que sa demande n’était fondée que sur la possibilité offerte par la loi espagnole d’y procéder à un transfert d’embryon post-mortem.

- Communiqué de presse du Conseil d'Etat du 24 janvier 2020 - "Le Conseil d’Etat rejette une demande de déplacement d’embryons post-mortem à l’étranger" - https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/le-conseil-d-etat-rejette-u...
- Conseil d'Etat, ordonnance, 24 janvier 2020 (requête n° 437328) - https://www.conseil-etat.fr/ressources/decisions-contentieuses/dernieres-deci...
- Convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme - https://www.echr.coe.int/Documents/Convention_FRA.pdf

Historique

<< < ... 23 24 25 26 27 28 29 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.