Le blog

Mise en demeure de l'Urssaf : la nécessaire mention du délai d'acquittement d’une dette

Publié le : 21/01/2020 21 janvier Janv. 2020
Selon la Cour de cassation, pour être valable, la mise en demeure de l'Urssaf doit indiquer la cause, la nature des sommes réclamées, les majorations et pénalités qui s’y appliquent, la période à laquelle elles se rapportent et le délai imparti au débiteur pour se libérer.

A la suite d’un contrôle inopiné de l'union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d'allocations familiales d'Ile-de-France (Urssaf) et des services de police à la société K. qui a abouti à un constat de situation de travail dissimulé, une lettre d'observations s'agissant d'un redressement basé sur une taxation forfaitaire est adressée à la société par l'Urssaf. Cette dernière a ensuite notifié à la société une mise en demeure.
Dans un arrêt du 13 septembre 2018, la cour d’appel de Versailles a rejeté la demande de nullité de la mise en demeure. Elle a constaté que la lettre valant mise en demeure porte la mention indiquant qu'il est possuible de contester cette décision en saisissant la commission de recours amiable de l'Urssaf "dans un délai d'un mois à compter de la réception de la présente mise en demeure" et qu'elle indique les adresses de courrier postal ou électronique auxquelles les contestations peuvent être formulées. Elle en a déduit que la société avait une parfaite connaissance de la voie et des conditions de recours à l'encontre de cette mise en demeure.Elle a précisé que, certes, aucun délai de paiement n'est expressément formulé, mais elle a noté que la société est invitée à s'acquitter de la somme réclamée "sous réserve des versements déjà effectués à ce titre, selon votre mode de paiement habituel".Elle a ajouté que le délai pour payer est nécessairement, au mieux, d'un mois à compter de la date de réception de la mise en demeure puisque toute contestation doit être formée dans le délai d'un mois de cette date.Enfin, elle a relevé que la lettre mentionne expressément l'article L. 244-2 "du CSS" dans son objet.
La Cour de cassation casse l’arrêt sur ce point le 19 décembre 2019. Elle rappelle que pour être valable, la mise en demeure doit indiquer la cause, la nature des sommes réclamées, les majorations et pénalités qui s’y appliquent, la période à laquelle elles se rapportent et le délai imparti au débiteur pour se libérer.Or, en l'espèce, aucun délai pour procéder au paiement n'était expressément mentionné dans la mise en demeure.

- Cour de cassation, 2ème chambre civile, 19 décembre 2019 (pourvoi n° 18-23.623 - ECLI:FR:CCASS:2019:C202158), Société KTS c/ Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d'allocations familiales d'Ile-de-France (Urssaf) - cassation de cour d’appel de Versailles, 13 septembre 2018 (renvoi devant la cour d’appel de Versailles, autrement composée) - https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTex...
- Code de sécurité sociale, article L. 244-2 (applicable en l’espèce) - https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=ED9FF08036B85B...

Historique

<< < ... 34 35 36 37 38 39 40 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.