Le blog

Maladie non désignée dans un tableau de maladies professionnelles mais d’origine professionnelle

Publié le : 19/11/2019 19 novembre Nov. 2019
Une maladie dont souffre une victime et qui est non désignée dans un tableau de maladies professionnelles ne peut être reconnue d’origine professionnelle que s’il existe un lien direct et essentiel entre la pathologie et le travail habituel de la victime.

Mme X. a saisi d’un recours une juridiction de sécurité sociale à la suite du refus de la caisse primaire d’assurance maladie des Hauts-de-Seine de prendre en charge l’affection dont était décédé son époux. En effet, Mme X. avait auparavant souscrit une déclaration de maladie professionnelle faisant état d’un cancer du côlon, qui était une affection non désignée dans un tableau de maladies professionnelles et pour laquelle le comité régional de reconnaissance des maladies professionnelles avait émis un avis défavorable.
Dans un arrêt du 24 mai 2018, la cour d’appel de Versailles a fait droit au recours. Elle a retenu que la cour d’appel n’était pas liée par les avis défavorables des deux comités de reconnaissance des maladies professionnelles. Elle a ajouté que l’origine multifactorielle de la maladie n’était pas de nature à exclure son caractère professionnelle étant donné que l’article L. 461-1 alinéa 3 du code de la sécurité sociale n’exige pas que le travail habituel du salarié soit la cause unique ou essentielle de la maladie mais qu’il en soit la cause directe. En outre, la cour d’appel a relevé qu’il avait été établi que le cancer colo-rectal dont était décédé l’époux avait été directement causé par une exposition significative aux poussières d’amiante.
La Cour de cassation casse l’arrêt sur ce point le 7 novembre 2019. Elle rappelle que la maladie de l’époux, non désignée dans un tableau de maladies professionnelles, ne pouvait être reconnue d’origine professionnelle que s’il existait un lien direct et essentiel entre la pathologie et le travail habituel de la victime.

- Cour de cassation, 2ème chambre civile, 7 novembre 2019 (pourvoi n° 18-19.764 - ECLI:FR:CCASS:2019:C201929), société Renault c/ Caisse primaire d’assurance maladie des Hauts-de-Seine et a. - cassation partielle de cour d’appel de Versailles, 24 mai 2018 (renvoi devant la cour d’appel de Versailles, autrement composée) - https://www.courdecassation.fr/jurisprudence_2/deuxieme_chambre_civile_570/19... de la sécurité sociale, article L. 461-1 (applicable en l’espèce) - https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=DC78327D288562...

Historique

<< < ... 24 25 26 27 28 29 30 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.