Le blog
La présomption de reprise d’ancienneté du salarié

La présomption de reprise d’ancienneté du salarié

Publié le : 11/10/2019 11 octobre Oct. 2019
La date d’ancienneté qui figure dans le bulletin de paie du salarié vaut présomption de reprise d’ancienneté sauf à l’employeur à rapporter la preuve contraire.



A la suite d’un plan de cession de la société W. au profit de la société G., le contrat de travail de M. E. a été repris par la société G. pour la fonction de directeur commercial, alors qu'il a auparavant été le gérant et le directeur commercial de la société W. Il a ensuite été licencié pour motif économique par la société G.



Dans un arrêt du 29 mars 2017, la cour d’appel de Paris a condamné la société G. à verser un montant de dommages-intérêts pour licenciement abusif à M. E., au visa de l’article L. 1235-5 du code du travail. Elle a constaté que M. E. était gérant majoritaire de la société W. créée en janvier 2003 et qu’il disposait d’un contrat de travail avec ladite société en qualité de directeur commercial depuis le 1er décembre 2004. Elle a également relevé qu’à la date de sa reprise, M. E. était le gérant majoritaire de la société W. qui comptait alors seize salariés. Elle a retenu qu'il ne pouvait donc exister de lien de subordination pour qualifier la relation salariale. De ce fait, l’ancienneté de M. E. en tant que salarié a été retenue qu’à partir de son transfert au sein de la société G. suivant la reprise de la société W.



La Cour de cassation casse l’arrêt sur ce point le 3 avril 2019. Elle estime que la cour d’appel a privé sa décision de base légale car elle n’a pas recherché si des mentions figurant dans les bulletins de paie de M. E. ne faisaient présumer l’ancienneté que revendiquait ce dernier. En effet, elle rappelle que "la date d'ancienneté figurant dans le bulletin de paie vaut présomption de reprise d'ancienneté sauf à l'employeur à rapporter la preuve contraire."



- Cour de cassation, chambre sociale, 3 avril 2019 (pourvoi n° 17-19.381 - ECLI:FR:CCASS:2019:SO00544), M. E. c/ Société Groupe interaction - cassation partielle de cour d’appel de Paris, 29 mars 2017 (renvoi devant la cour d’appel de Paris, autrement composée) - https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTex...- Code du travail, article L. 1235-5 - https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI0000356...;

Historique

<< < ... 28 29 30 31 32 33 34 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.