Le blog

Travail de nuit : la présomption de légalité de l'accord collectif ne suffit pas

Publié le : 23/01/2020 23 janvier Janv. 2020
La présomption de légalité de l’accord collectif mettant en place le travail de nuit ne suffit pas à établir que les exigences des dispositions d’ordre public de l’article L. 3122-1 du code du travail sont remplies : il appartient aux juges du fond d'effectuer ce contrôle et, au besoin, d'écarter les clauses non conformes de l’accord.

Un supermarché et son gérant ont été cités devant le tribunal de police pour y répondre du chef de mise en place illégale du travail de nuit dans une entreprise. L’enquête a en effet permis d’établir que des salariés avaient été employés pendant plusieurs mois après 21h. Le premier juge ayant déclaré les faits établis, prononcé des amendes et alloué des sommes aux parties civiles, les prévenus et le ministère public ont interjeté appel de sa décision.
La cour d'appel de Paris a infirmé le jugement et relaxé les prévenus le 11 avril 2018.Pour ce faire, les juges du fond ont d'abord énoncé que le travail de nuit était autorisé dans les conditions énoncées aux articles L. 3122-1 et L. 3122-15 du code du travail.Ils ont ajouté que l’article 5-12 de la convention collective nationale applicable à la société envisageait le travail de nuit comme étant celui qui se déroule entre 21h et 7h du matin.Selon les juges, l’utilité sociale d’un commerce alimentaire ouvrant après 21h dans une grande métropole répond à un besoin profond des consommateurs, et l'accord de branche étendu du 12 juillet 2001 l’autorise expressément en prévoyant des compensations et des garanties liées au volontariat des salariés concernés.Enfin, les juges du fond ont précisé que depuis l’ordonnance n° 2017-1387 du 22 septembre 2017, il était conféré à un tel accord collectif une présomption de légalité que les parties civiles n’ont pas renversé en l’espèce.
La Cour de cassation casse l'arrêt le 7 janvier 2020.Elle rappelle qu’il résulte de l’article L. 3122-1 du code du travail qu’il ne peut être recouru au travail de nuit que de façon exceptionnelle et en considération de la situation propre à chaque établissement, et seulement lorsqu’il est justifié par la nécessité d’assurer la continuité de l’activité économique ou de services d’utilité sociale. Elle précise que l’existence d’une convention collective, dût-elle être présumée valide, ne suffit pas à établir que ces conditions sont réunies.Rappelant les termes de l'article 593 du code de procédure pénale, la Haute juridiction judiciaire considère que la cour d'appel a statué par des motifs ne répondant pas aux exigences des dispositions d’ordre public de l’article L. 3122-1 du code du travail, alors qu’il lui appartenait de mieux contrôler si ces exigences étaient remplies dans le cas de l’établissement en cause, fût-ce en écartant les clauses d’une convention ou accord collectif non conformes.

- Cour de cassation, chambre criminelle, 7 janvier 2020 (pourvoi n° 18-83.074 - ECLI:FR:CCASS:2020:CR02666), syndicat Sud commerces et service Ile-de-France, syndicat des employés du commerce et des interprofessionnels Ile-de-France (SECI) et a. c/ société Monop’ - cassation de cour d’appel de Paris, 11 avril 2018 (renvoi devant la cour d’appel de Paris, autrement composée) - https://www.courdecassation.fr/jurisprudence_2/chambre_criminelle_578/2666_7_...
- Code du travail, article L. 3122-1 - https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI0000330...
- Code du travail, article L. 3122-15 - https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI0000356...
- Convention collective nationale du commerce de détail et de gros à prédominance alimentaire du 12 juillet 2001, article 5.12 - https://www.legifrance.gouv.fr/affichIDCC.do;jsessionid=9A11FEFE9E0760F196E51...
- Ordonnance n° 2017-1387 du 22 septembre 2017 relative à la prévisibilité et la sécurisation des relations de travail - https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000035607388&f...
- Code de procédure pénale, article 593 - https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI0000065...

Historique

<< < ... 30 31 32 33 34 35 36 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.