Le blog

Statut protecteur du salarié en cas de candidature aux élections professionnelles

Publié le : 06/02/2020 06 février Fév. 2020
La Cour de cassation apporte des précisions sur le licenciement pour faute grave d'un salarié qui avait informé son employeur de sa candidature aux  prochaines élections professionnelles.

Un salarié a été licencié pour fautes graves après avoir informé son employeur, la société P., de sa candidature aux prochaines élections professionnelles. La société P. l'avait convoqué à un entretien préalable à un éventuel licenciement après avoir reçu son courrier. Le salarié a saisi la juridiction prud'homale de demandes d'annulation de son licenciement et d'indemnisation en invoquant le statut protecteur résultant de sa candidature aux élections professionnelles.
Dans un arrêt du 21 mars 2018, la cour d'appel de Reims a débouté le salarié de sa demande d'indemnisation pour violation du statut protecteur. Elle a d'abord retenu que la candidature du salarié n'avait pas été présentée par un syndicat ayant le monopole des présentations et que dans tous les cas elle n'a pas été relayée par un quelconque syndicat. Elle relève également que la candidature du salarié avait été formalisée avant la conclusion du protocole d'accord préélectoral, c’est-à-dire en dehors de tout processus électoral engagé.De plus, la cour a constaté que dans sa lettre du 16 février 2015, le salarié avait seulement fait état de sa candidature aux élections de délégués du personnel prévues pour le 13 mars 2015, qui était une date erronée, sans mentionner sa candidature au second tour de celle-ci.
La Cour de cassation casse l'arrêt sur ce point le 27 novembre 2019, au visa de l'article L. 2411-7 du code du travail, dans sa rédaction antérieure à l'ordonnance n° 2017-1386 du 22 septembre 2017. Elle retient qu'au moment de l'envoi de la lettre de convocation à l'entretien préalable au licenciement, le salarié avait informé l'employeur de sa candidature aux élections professionnelles, peu important que la date mentionnée était erronée. En effet, l'employeur avait eu connaissance de l'imminence de la candidature du salarié. En outre, ce dernier avait été licencié avant le premier tour des élections, l'empêchant ainsi d'informer l'employeur de sa volonté de se présenter comme candidat au second tour.

- Cour de cassation, chambre sociale, 27 novembre 2019 (pourvoi n° 18-16.975 - ECLI:FR:CCASS:2019:SO01637), M. Q. A. c/ Société PWA - cassation de cour d'appel de Reims, 21 mars 2018 (renvoi devant la cour d'appel de Nancy) - https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTex... du travail, article L. 2411-7 (applicable en l'espèce) - https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=9B4878D9C13B5D...

Historique

<< < ... 13 14 15 16 17 18 19 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.