Le blog

AT/MP : mise en cause de la CNIEG

Publié le : 19/08/2022 19 août août 08 2022

La victime d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle affiliée au régime spéciale de la CNIEG, n'est pas tenue d'appeler la CPAM en déclaration de jugement commun si elle intente une action en reconnaissance de la faute inexcusable de l'employeur.Une salariée a établi une déclaration de maladie professionnelle. La caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) a notifié aux parties la prise en charge de la maladie. Une juridiction de sécurité sociale a été saisie par l’employeur, aux fins d’inopposabilité de la décision de prise en charge de la CPAM. La victime a, de même, saisi cette juridiction d’une demande de reconnaissance de la faute inexcusable de son employeur. La caisse nationale des industries électriques et gazières (CNIEG), a été mise en cause.
La cour d’appel de Rennes a déclaré l’appel de la salariée irrecevable. Elle a relevé que les caisses du régime général restaient compétentes pour ce qui est de la reconnaissance du caractère professionnel de l’accident ou de la maladie, ainsi que la prise en charge des prestations en nature. En l’espèce, la CPAM restait concernée par la discussion sur le caractère professionnel de la pathologie déclarée par la victime et sur la faute inexcusable de l’employeur. De ce fait, l’appel de la victime était irrecevable, à défaut d’avoir été interjeté à l’encontre de la CPAM.
La Cour de cassation, dans un arrêt du 7 juillet 2022 (pourvoi n° 21-10.449), casse et annule l’arrêt d’appel aux visas des articles L. 452-4 alinéa 1er du code de la sécurité sociale, 16 I de la loi n° 2004-803 du 9 août 2004, ainsi que l’article 1er I, 1° et 3° du décret n° 2004-1354 du 10 décembre 2004.Ces textes disposent que la CNIEG, étant chargée d’assurer aux bénéficiaires du régime spécial, le paiement des conséquences financières de la reconnaissance de la faute inexcusable de l’employeur, la victime de l’accident du travail ou de la maladie professionnelle, affiliée à ce régime, n’est pas tenue d’appeler la CPAM en déclaration de jugement commun, en cas d’action à cette fin.

Historique

<< < ... 3 4 5 6 7 8 9 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.